Mejadra (riz et lentilles à l’oignon frit)

Ce plat végétarien typique du Moyen-Orient est appelé « mjadra » dans le nord du Liban ou encore « mujaddara » dans la région de Beyrouth. J’ai découvert sa recette dans « Jérusalem » de Ottolenghi et Tamimi dont je vous ai déjà parlé dans la recette du poulet à l’oignon caramélisé publiée ici sur ce blog. Je vous renvoie à cet article pour un retour sur ce superbe livre de cuisine. Même si la recette peut paraître laborieuse elle est très simple et rapide à réaliser. Lire la suite

Stick cookies au chocolat

Dimanche de novembre, fin d’après-midi frileux et tristouille… et soudain une irrépressible envie de grignoter un petit truc au chocolat vite fait comme ça avant de se plonger dans la correction d’un paquet de copies !

Une recette s’impose : des « sticks cookies au chocolat ». Furetage rapide sur le web pour retrouver la recette de la Popotte de Manue (superbe blog gourmand, c’est par ici si vous ne connaissez pas encore). Je suis partie de la recette de base en l’adaptant un peu. La pâte est prête en 10 mn et le temps de cuisson est équivalent. Vous pouvez décliner cette recette avec ce que vous avez en stock : du chocolat bien sûr (j’ai choisi ici de panacher chocolat blanc et noir), des noix de pécan comme dans la recette d’origine ou encore des noisettes, des amandes et pourquoi pas des pralines roses ou des écorces d’orange confites. A vous d’imaginer votre version. Une fois cuits vous n’aurez plus qu’à les découper et à les déguster… Lire la suite

Poulet à l’oignon caramélisé et à la cardamome

J’ai découvert le magnifique livre « Jérusalem » de Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi grâce au blog « C’est ma fournée » que je conseille vivement à toutes les papilles gourmandes.

image4

«Jérusalem » associe des recettes accompagnées de récits passionnants sur les origines des plats présentés et de magnifiques photos. Les auteurs ont tous deux grandi à Jérusalem, Sami Tamimi dans la partie est, musulmane, et Yotam Ottolenghi dans la partie ouest, juive, mais ne se connaissaient pas et se sont rencontrés à Londres. Leurs souvenirs d’enfance ont donné naissance à ce livre qui mêle les influences grecques, russes, juives, arabes et chrétiennes (j’en oublie sûrement) de la gastronomie de Jérusalem. Je retiendrais une des phrases de l’introduction du livre qui résume l’ambition de ses auteurs : « C’est un pari sur l’avenir, mais qu’avons-nous à perdre ? – Imaginer que le houmous finira par rassembler les Jérusalémites, à défaut d’autre chose »…

Cette recette trouve tout naturellement sa place dans le chapitre « Viandes » du livre. Les auteurs y précisent que le riz, bien que non cultivé localement, était devenu l’ingrédient des plats de fête, le boulgour étant réservé à la cuisine du quotidien. La cuisson simultanée de la viande et du riz dans la même eau confère tout son parfum à ce plat subtilement épicé.

Ça y est vous êtes convaincus ? « Jérusalem » va faire partie de votre liste pour les cadeaux de Noël ? Alors c’est par ici !

Si vous souhaitez en savoir plus sur Ottolenghi et sa cuisine vous pouvez découvrir son site internet ou profiter d’un séjour à Londres pour découvrir un de ses restaurants. Lire la suite

Madeleine du partage aux quatre-épices

Vous connaissez peut-être la boulangerie-pâtisserie de Fabrice Le Bourdat « Blé sucré » située 7 rue Antoine Vollon à Paris (métro Ledru-Rollin).

Devant le succès madeleine-partagede ses madeleines il s’est associé aux éditions Marabout pour publier un livre-coffret intitulé « La madeleine du partage ». Un moule géant et un livret de 15 recettes de madeleines sucrées et salées y sont proposés. Je n’ai pu résister à la tentation : associer un (petit) livre de cuisine et un joli moule… j’ai craqué !

Après avoir testé plusieurs recettes je me lance aujourd’hui dans « La madeleine du partage aux quatre-épices ».

Vous pouvez bien sûr la réaliser dans de petits moules individuels si vous ne disposez pas du moule géant, vos madeleines seront tout aussi délicieuses. Veillez toutefois à remplir le moule à ras bord pour que la pâte gonfle bien. Si vous utilisez les moules individuels les remplir aux ¾ suffira.

Au fil des essais précédents j’ai constaté un souci en qui concerne les indications données pour la cuisson. Alors que le livre ne l’indique pas, afin d’obtenir une madeleine joliment bosselée il est nécessaire de la réfrigérer au moins 2 heures avant de l’enfourner. Il faut ensuite la cuire 10 mn à four très chaud avant de baisser la température pour suivre les indications de la recette d’origine. Il faut en effet provoquer un choc thermique pour obtenir cette jolie bosse. Lire la suite

Restes de pot au feu façon Pie

Question angoissante s’il en est des lendemains de pot au feu : que faire des restes ?… Il me faut aussi anticiper le non moins angoissant refrain « On va pas encoooore manger la même chose » ? En bonne mère de famille je me lance donc dans une réflexion intense pour éviter le traditionnel hachis parmentier tout en hésitant à cuisiner le petit rissolé très personnel que faisait ma maman (mais il n’y a que moi qui aime ça à la maison donc je ne vais pas faire l’égoïste). En route donc vers mes étagères de livres de cuisine bien fournis pour y rechercher dans le superbe libre de Jamie Oliver « So british » une recette de pie à adapter. Lire la suite