Baghrir ou Crêpes mille trous

A la maison nous sommes des « crêpophages ». En effet, nous ne manquons jamais une occasion de nous régaler de crêpes comme je vous l’ai déjà expliqué ici. Il faut donc varier les plaisirs. Je me suis donc lancée à la recherche d’une recette de Baghrir ou « crêpes mille trous » après en avoir discuté avec un collègue biberonné à cette spécialité algérienne. Comme vous pouvez vous en douter les variantes sont nombreuses, mais les produits de base sont les mêmes : semoule fine, farine, levure et eau. Seule contrainte à respecter : laisser reposer la pâte 30 minutes au moins avant la cuisson. Traditionnellement ces Baghrir sont dégustés avec du miel et du beurre, mais libre à vous ensuite d’inventer la garniture qui va avec : sucre, miel, confiture… laissez votre gourmandise s’exprimer ! Il est également agréable de parfumer la pâte avec un peu de fleur d’oranger même si cela n’est pas forcément orthodoxe. La texture des Bahgrir me fait assez penser à celle des Bourriols auvergnats que je vous ai proposé par . Les recettes traditionnelles finissent par se rejoindre au delà des continents…

Les ingrédients

– 200 grammes de semoule de blé fine

– 100 grammes de farine

– 1 sachet de sucre vanillé

– 1 pincée de sel

– 1 sachet de levure chimique

– 1 cuillère à soupe de levure de boulanger déshydratée

– 500 millilitres d’eau

– Miel et eau de fleur d’oranger

– beurre

La recette

1. Dans un petit récipient mélanger un fond d’eau tiède avec la levure de boulanger déshydratée pour la faire mousser.

2. Dans un saladier avec un fouet ou dans un robot lame mixer la semoule, la farine, le sel et le sucre vanillé. Ajouter ensuite la levure de boulanger diluée et le reste de l’eau. Laisser reposer à température ambiante dans un saladier couvert durant 30 minutes environ.

3. Dans une poêle faire fondre un peu de beurre et faire cuire les Baghrir dans lesquelles des centaines de petits trous vont apparaître ! Contrairement aux crêpes classiques celles-ci ne se font cuire que d’un seul côté. Prenez garde à ne pas les superposer tant qu’elles sont chaudes pour éviter qu’elles ne se collent les unes aux autres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *