Carte postale gourmande d’Albi

Au programme aujourd’hui un tour d’horizon de mes adresses gourmandes favorites albigeoises. Fréquentant assidûment depuis plusieurs années maintenant la ville d’Albi j’y ai quelques petites adresses dont je voudrais vous faire profiter.

Petite présentation préalable pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas la préfecture du Tarn dont la Cité épiscopale est classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 2010. Albi est la cité de naissance de mes enfants mais aussi d’Henri de Toulouse Lautrec dont la maison natale ne se visite pas mais à qui la ville consacre un superbe musée. Celui-ci est abrité dans l’archevêché qui jouxte l’impressionnante cathédrale dédiée à Sainte Cécile, la patronne des musiciens. Après ces deux visites incontournables vous aurez ensuite tout le loisir d’arpenter les rues de la ville ou d’aller visiter des sites tous proches comme la Vallée du Tarn vers Ambialet ou Cordes sur Ciel ou en poussant un peu plus loin en Aveyron le musée Soulages à Rodez.

Mais j’en reviens à mon sujet : mes petites adresses gourmandes albigeoises !

Les métiers de bouche ont peu à peu déserté le centre ville comme le déplore un article du New York Times qui a défrayé les chroniques locales il y a quelques mois clic. Les centres commerciaux sont en effet nombreux aux alentours et répondent aux attentes des automobilistes. Vous serez sans doute étonnés d’apprendre qu’un des 1er critères pour qu’une boulangerie fonctionne ici est la présence d’un parking! Effectuant la plupart de mes courses en vélo au centre ville j’essaye de lutter contre cette tendance. Aucun mérite à cela puisque je viens à Albi pour les vacances uniquement donc j’ai le temps de flâner. Sachez par ailleurs qu’Albi est la première commune du Tarn à s’être vue décerner le label de « Ville Gourmande » en avril dernier par l’association des Cuisineries Françaises présidée par Claude Izard qui officie à L’Hostellerie du Parc aux Cabannes près de Cordes-sur-Ciel.

Premier incontournable albigeois: le marché central. Les superbes halles d’Albi ont été rénovées il y a 11 ans et accueillent les commerçants chaque jour sauf le lundi. C’est le samedi que le marché bat son plein avec des halles bien garnies ainsi que des commerçants et producteurs installant leurs tréteaux jusqu’à la place Sainte Cécile. Des producteurs locaux proposent des fruits et légumes mais aussi des volailles ou fromages. Parmi les valeurs sures vous pouvez chaque jour vous régaler de délicieux fromages chez Emeline qui propose une belle sélection de produits tarnais toujours affinés à point ! Ne passez pas à côté des spécialités proposées par le chaleureux traiteur italien La Cucina Italia qui prépare ses délicieuses pâtes et raviolis sous vos yeux tout en prenant le temps d’échanger avec ses clients.

Parallèlement un marché se tient dans le quartier de la Madeleine, de l’autre côté du Pont Neuf, et sur la place Fernand Pelloutier. Cette dernière accueille également tous les mardis en fin d’après-midi un petit marché bio.

Comme je l’évoquais plus haut il est difficile de trouver un boulanger traditionnel en centre-ville. Depuis quelques années la Boulangerie Janin s’est installée 7 rue de Saunal dans une ancienne biscuiterie. Son fournil ouvert permet de suivre la préparation des pains, viennoiseries et gâteaux. Belle variété de produits de qualité au rendez-vous. Mention spéciale pour le Ciabata qui arrive rarement entier à la maison… que voulez vous, ça creuse le vélo !!

Face à la cathédrale la boutique albigeoise d’une des célébrités locales : monsieur Yves Thuriès. Compagnon du devoir spécialisé dans le travail du chocolat et du sucre. Je ne vous présente pas le magazine qui porte son nom et fait référence dans la presse gastronomique. Sa jolie boutique propose des chocolats et autres douceurs dont les célèbres croquants de Cordes. Ayant eu la chance de dîner plusieurs fois au « Grand écuyer » autrefois tenu par Yves Thuriès à Cordes c’est avec regret que je passe aujourd’hui devant les portes fermées de ce bel établissement… Le restaurant de «L’hôtellerie du Vieux Cordes » permet toutefois de se délecter les papilles des spécialités du maître cordais. Plus de détails et les adresses des boutiques en France sur son site internet ici

J’en reviens à Albi et à un autre grand nom qui a également essaimé dans la région : Michel Belin . Le pâtissier-chocolatier dispose à présent plusieurs adresses en ville où sont proposés ses pâtisseries, macarons et chocolats. Michel Belin est un des membres-fondateurs de l’association Relais Desserts International. Vous trouverez l’ensemble de ses adresses sur son site internet en cliquant ici.

Côté resto à présent ! La gastronomie albigeoise est très dynamique depuis quelques années et la liste des adresses est si longue que je ne suis pas à même de les avoir tous testées. Disons qu’il y en a pour tous les budgets et tous les goûts. Voici quelques adresses sympathiques dont je réactualiserai la liste à mesure de mes découvertes. Je priorise les tables travaillant les produits de saison à des tarifs raisonnables. Pour trouver leur adresse il vous suffit de cliquer sur leur nom ci-dessous qui vous conduira vers leur site internet.

La planque de l’évêque – Situé dans le quartier de la Madeleine sur la rive gauche du Tarn le lieu est original et la cuisine de qualité. Belle vue sur la Cathédrale depuis la terrasse.

Bruit en cuisine – La façade de ce restaurant ne vous paraîtra sans doute pas attractive mais une fois poussée sa porte vous découvrirez une superbe terrasse offrant une vue imprenable sur la Cathédrale. La carte, fréquemment renouvelée, propose des plats orignaux même si j’ai été moins conquise lors de mon dernier passage…

Cascarbar – Face au marché couvert le Cascarbar offre une salle fraîchement rénovée ouvrant sur une terrasse agréable. Les produits du marché sont à l’honneur et travaillés de façon originale. Desserts à travailler selon moi mais cela n’engage que mes papilles !

Le jardin des 4 saisons – Georges et Muriel Bermond proposent une cuisine traditionnelle élaborée à partir de produits régionaux dans un cadre chaleureux.

La table du sommelier – Formules originales autour des accord mets-vins. Salle agréable et belle terrasse d’été.

Le lit bleu – Ce restaurant a repris le nom de l’ancienne fabrique de lits où il a installé son décor agréable. Formule tapas, menus et carte…

Chez Elles – Petit restaurant-salon de thé cosy un peu à l’écart du centre ville dont je vous ai déjà parlé dans cet article là. Restauration de 10 à 18 heures.

Ambroisie – Réservation indispensable pour accéder à ce petit restaurant situé au cœur des rues du vieil Albi. Fraîcheur des produits et originalité au rendez-vous.

Le Lautrec – Situé face à la maison natale de Toulouse Lautrec ce restaurant propose une cuisine originale autour de produits locaux dans une salle joliment décorée.

Café Le Pontié – Pas de site internet mais vous ne pourrez le manquer sur la place du Vigan. Carte composée de plats type brasserie et de pizzas de bonne qualité.

Le Chien Rouge Formules burgers, bagels et autres croques pour ce fast food de qualité dont la terrasse est toujours bondée en été. Large choix de bières également.

Si vous êtes de passage au mois d’août ne manquez pas les dernières nocturnes gourmandes ainsi que l’Urban Festival. 

Plus de détails sur le site internet de l’Office de Tourisme d’Albi qui est une mine pour découvrir les richesses de la ville. Bonne visite ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *