Croûte savoyarde de Chez Théo

La vraie croûte de chez Théo

Après celle de Chez Denis voici la recette de la croûte savoyarde du Chalet de Théo toujours à Châtel en Haute Savoie. Nous avons découvert cette belle adresse l’an dernier grâce à des amis que nous remercions encore de nous y avoir entraînés. Pour y venir à skis il faut être très motivé mais les efforts en valent la peine*. « Le chalet de Théo » se situe au Col du Saix et n’est accessible qu’après une petite sortie de piste et un peu de marche à pied skis sur l’épaule. L’adresse est donc surtout peuplée de randonneurs avec ou sans raquettes. Depuis sa terrasse la vue est exceptionnelle sur la Vallée d’Abondance et les montagnes environnantes dont la Tête du Linga. On y déguste des spécialités savoyardes comme la fondue, le berthoud ou encore la saucisse au chou mais aussi de superbes desserts maison.
L’accueil est charmant, la cuisine de qualité et le service très attentionné. Je vous renvoie vers leur page Facebook pour vous faire une idée. Pensez à réserver car c’est souvent complet.

Rösti de pommes de terre

Bref, pour en revenir à la recette, outre un rösti de pommes de terre absolument délicieux, nous avons aussi pu déguster la croûte du maître des lieux. Quand on est consciencieux vous comprenez qu’on se sacrifie volontiers pour comparer ! La recette n’est pas très différente de celle de Chez Denis mais je dirais qu’elle est moins rustique et que le goût de vin y est moins prononcé. La texture de la croûte de Théo, par ailleurs agrémentée de tomates et de cornichons, se rapproche plus d’un pain perdu. J’ai donc demandé l’astuce du chef : il ajoute de la crème fraîche entière au vin. Prêts à tester et comparer ? Alors on y va, vous verrez tout est question de goût !

Les ingrédients

– 2 gousses d’ail
– 4 tranches épaisses de pain de campagne rassis
– 15 cl de vin blanc de Savoie (à ajuster selon vos goûts)

– 15 cl de crème fraîche liquide entière (à ajuster selon vos goûts)
– 4 tranches de poitrine fumée ou de jambon de pays
– 400 g de fromage d’abondance  (ou de Comté, gruyère ou Beaufort ou encore du fromage à raclette)
– quelques tomates, oignons grelots et quelques cornichons

La recette

1. Frotter avec l’ail épluché un plat à gratin ou 4 individuels. Et faire chauffer le four à 250 degrés.

2. Tremper chaque tranche de pain d’un centimètre environ dans le mélange vin blanc – crème fraîche préalablement versé dans une assiette. Si votre pain pompe trop de sauce c’est à vous de réajuster.

3. Disposer le pain dans le ou les plats à gratin puis y déposer les tranches de poitrine fumée ou de jambon de pays. Recouvrir le tout de généreuses tranches de fromage. Ajouter quelques tomates coupées, oignons et cornichons selon votre goût.

4. Faire gratiner au four durant  vingt minutes environ puis servir chaud avec une salade verte après avoir parsemé la croûte de persil frais.

* Le chemin à suivre pour les skieurs : au bas de la piste des Barbossines il faut prendre sur la droite au niveau du piquet numéro 3 et avancer sur 800 mètres environ pour arriver au chalet de Théo. Au pire des cas, si vous avez loupé le passage demandez de l’aide au perchman du télésiège des Barbossines qui vous indiquera le lieu. C’est pas de la belle solidarité entre skieurs ça ? Je vous laisse même une photo pour vous retrouver !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *