Ragoût de queue de bœuf – Ottolenghi

Parce la météo fait des siennes, parce qu’avec Ottolenghi il est impossible de se planter, parce que ce plat me faisait de l’œil depuis un moment dans le « Cookbook » je vous propose aujourd’hui de faire frétiller vos papilles avec ce délicieux ragoût de queue de bœuf au potiron et à la cannelle ! Non seulement ce plat nous offre des saveurs réconfortantes mais en plus il est simplissime dans sa préparation. Bon, d’accord, il faut quand même s’y prendre à l’avance car la cuisson est longue et il est nécessaire de prévoir un bon quart d’heure de dépiautage de la viande. Pour le reste à vous de varier les plaisirs en faisant évoluer les légumes en fonction de la saison et de votre inspiration. Les proportions sont indiquées pour 6 personnes environ.

Les ingrédients

  • Huile d’olive
  • 2 kilos de queue de bœuf en morceaux
  • 200 grammes d’échalotes
  • 3 carottes
  • 2 gousses d’ail
  • 40 centilitres de vin rouge
  • 650 grammes de pulpe de tomates en boîte
  • 10 brins de thym
  • 5 brins de romarin
  • Zeste d’une demie orange en bandes
  • 2 feuilles de laurier
  • 2 bâtons de cannelle
  • 2 étoiles de badiane
  • 1 cuillère à café de poivre noir moulu
  • 500 grammes de potiron épluché
  • 30 centilitres d’eau
  • Sel

Pour la gremolata

  • 2 cuillères à soupe de persil haché
  • Le zeste d’un gros citron
  • 2 gousses d’ail écrasées

La recette

  1. Verser de l’huile d’olive dans une cocotte en fonte pour y faire dorer sur toutes leurs faces les morceaux de queue de bœuf. Procédez en plusieurs fois si besoin afin que chaque morceau soit bien doré. Réserver la viande dans une passoire. Faire préchauffer le four à 150 degrés.
  2. Enlever un peu de gras de la cocotte si besoin puis faire revenir les échalotes émincées, l’ail écrasé et les carottes coupées en morceaux dans la cocotte durant 10 minutes.
  3. Ajouter le vin dans la cocotte et remuer pour récupérer les sucs. Laisser un peu réduire avant d’ajouter la pulpe de tomates et tous les autres ingrédients sauf le potiron (thym, romarin, laurier, zestes d’orange, badiane, cannelle et poivre).
  4. Disposer les morceaux de queue de bœuf dans la sauce, couvrir de papier sulfurisé avant de placer le couvercle de la cocotte. Et hop ! Au four pour 3 heures. Normalement Ottolenghi indique là un changement de plat mais honnêtement cela fonctionne très bien en laissant tout dans la cocotte à condition qu’elle soit grande bien sûr !
  5. Passer ce temps de cuisson vérifier si la viande se détache facilement des os. Si c’est le cas la sortir de la cocotte, en laissant la sauce dedans, et la placer dans un saladier. Lorsque la viande a refroidi c’est le moment de la décoller des os. Il faut s’armer de patience pour cette étape mais cela change tout pour la dégustation ! Une fois la viande recueillie la remettre dans la sauce dans la cocotte avec les morceaux de potiron. Remettre sur le feu pour cuire le tout une bonne demie heure jusqu’à ce que le potiron soit tendre.
  6. Préparer la gremolata en mélangeant tous ses ingrédients. Quelques tours de robot lame et c’est réglé ! Il ne reste plus qu’à servir ce délicieux ragoût accompagné de la gremolata qui va lui apporter un peu de fraîcheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *