Cocos de Paimpol aux Piquillos et Chorizo

Cocos de Paimpol le retour ! Ayant stocké au congélateur des Cocos de Paimpol après la recette que je vous avais proposé ici j’ai choisi de les cuisiner d’après une recette du livre « Le grand cours de cuisine Ferrandi » publié aux éditions Hachette. J’ai quelque peu adapté les proportions et réduit la quantité de beurre qui me paraissait énorme… Je soupçonne un breton d’être l’auteur de cette recette ! Qui pourrait sinon conseiller d’y mettre autant de beurre demi-sel ? Mais un breton hispanisant alors car les Piquillos et le Chorizo sont originaires d’Espagne. Beau mariage de saveurs quoi qu’il en soit ! En rupture de stock de Piquillos je les ai remplacés par des poivrons marinés de Monsieur Appert, mais vous pouvez également, en saison, réaliser vos propres poivrons en suivant cette recette . A vous de choisir ce qui accompagnera ce délicieux plat de légumes : poisson, viande blanche ou autre blanc de seiche…

Les ingrédients

– 700 grammes de Cocos de Paimpol ou autre haricot frais ou sec selon la saison

– 1 oignon de Roscoff

– 50 grammes de Piquillos à l’huile (ou poivrons ou piments doux marinés)

– 100 grammes de Chorizo doux

– 1 bouquet garni (thym, laurier, persil)

– 25 grammes de beurre demi-sel (75 grammes selon la recette !)

– 75 centilitres de bouillon de légumes

– 2 gousses d’ail

– sel et poivre

La recette

1. Faire revenir l’oignon émincé et 25 grammes de Chorizo dans le beurre fondu dans une cocotte en fonte.

2. Ajouter les Cocos de Paimpol et les faire revenir jusqu’à ce que la peau devienne translucide. Cette étape a pour objectif de rendre la peau fondante. Mouiller avec le bouillon de légumes, compléter avec le bouquet garni et l’ail émincé. Faire cuire à couvert durant 30 minutes. Ajuster en bouillon si besoin.

3. Retirer le bouquet garni puis ajouter les Piquillos coupés en dés ainsi que le Chorizo restant. Faire revenir quelques minutes. Ajuster en sel et poivre si besoin, vous pouvez même ajouter un peu de beurre si le cœur vous en dit avant de déguster !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *