Tarte à la tome fraîche de Cantal

Pour retenir un peu les vacances j’ai choisi de vous faire partager cette semaine deux recettes emportées dans mes valises de retour du Cantal. Je vous propose de débuter cette virée auvergnate par un dessert: la tarte à la tome fraîche. J’ai déniché cette recette totalement par hasard dans une revue dont j’ignorais l’existence mais qui a attiré mon attention à l’aéroport en partance pour la Corse. Celle-ci propose une rubrique sur l’Auvergne et tout particulièrement le Cantal. Je me suis donc empressée d’acheter  le numéro 4 de « Partir en vacances » et quelle ne fut ma surprise en lisant le fameux article : on y parle de Trizac , village de mes attaches familiales, à toutes les pages ou presque! Outre Patrick Bornes, boucher et ambassadeur de la viande de Salers (site internet ici), le restaurant « Le garage » y est mis à l’honneur. Ce restaurant traditionnel a été installé par Dominique Peythieu dans le garage qu’a ouvert son père en 1950 ! Elle a conservé les pompes à essence mais a joliment transformé le local y installant une salle de restaurant au style industriel. Au menu de bons petits plats faits maison qui régalent touristes et trizacois ce qui prouve que c’est une valeur sûre ! C’est donc la recette de tarte à la tome (ou « Tarta a l’encala ») de Dominique Peythieu que je vous propose. Les proportions indiquées m’ont permis de garnir un moule de 28 centimètres pour une tarte très fine.

Vous verrez, si vous l’avez déjà testée, que la texture de cette tarte se rapproche beaucoup du Fiadone corse le citron en moins bien sûr. Si le Fiadone met à l’honneur le Bruccio ou la brousse de brebis, la présente tarte est réalisée avec de la tome fraîche qui est du caillé de vache pressé qui deviendra Cantal après affinage. Recette du Fiadone par ici.

Les ingrédients

– une pâte sablée maison de préférence*

– 400 grammes de tome fraîche émiettée (sortie du réfrigérateur au moins 1/2 heure avant utilisation )

– 130 grammes de sucre en poudre

– 1 sachet de sucre vanillé

– 2 œufs

– 25 grammes de farine

– 150 centilitres de crème fraîche (Fleurette ou épaisse selon vos stocks mais entière !)

La recette

1. Préchauffer le four en position chaleur tournante à 180 degrés.

2. Dans le bol d’un robot à lames ou dans un blender mélanger la tome émiettée avec les œufs et les sucres.

3. Ajouter à l’appareil précédent la farine et la crème fraîche.

4. Verser la préparation sur la pâte dont vous aurez préalablement foncé votre moule (le mien faisait 28 centimètres de diamètre).

Pour éviter l’effondrement de la pâte que vous voyez sur la photo ci-dessous après avoir foncé le moule avec votre pâte placez-le 1/2 heure au réfrigérateur pour la figer.

Cuire durant 25-30 minutes.

Déguster cette tarte froide accompagnée éventuellement d’un coulis ou d’une compotée de fruits. J’ai opté pour ma part pour une compotée de mirabelles mais la tarte à la tome se suffit tout à fait à elle-même. 

 

Si vous êtes de passage dans le coin je ne peux résister à l’envie de vous donner l’adresse de mon repère favori : « Le restaurant du Col d’Aulac ». Comme son nom l’indique il se trouve au Col d’Aulac qui se situe entre Trizac et Le Falgoux à 1228 mètres d’altitude. Vue unique sur la vallée du Mars et le Puy Mary au loin… Chaque année j’y fais un petit pèlerinage gourmand pour profiter de l’endroit que je fréquente depuis ma plus tendre enfance. Menu local: charcuterie, aligot, omelettes, crèpes… Je vous renvoie vers un article de La Montagne pour finir de vous convaincre clic. Vous avez même droit à une photo prise depuis la terrasse… cette vue me fascine plus que le repas finalement !!

De retour à Trizac ne manquez pas de faire le plein de croquants et de carrés à la biscuiterie Christian Raynal. Les parisiens pourront trouver des carrés chez Berthillon pour les autres il vous reste à faire un détour dans la région!

* Composition de ma pâte sablée du jour: 70 grammes de sucre + 1 sachet de sucre vanillé + 1 œuf + 250 grammes de farine + 125 grammes de beurre ramolli = dans un saladier ou le bol de votre robot incorporer peu à peu les ingrédients dans l’ordre donné… Ne pas trop travailler pour avoir une pâte « sablée ». Aplatir un peu la pâte, la filmer et la placer au réfrigérateur 2 heures. Pensez à la sortir 1/2 heure avant de l’utiliser  sinon elle sera impossible à étaler ! Et si vous avez des chutes pensez à réaliser avec vos propres croquants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *