Crème anglaise

A la demande générale  pour que votre gâteau au chocolat de Pâques clic soit bien accompagné , voici la recette traditionnelle de la crème anglaise!Vous aurez deviné que son origine est britannique. Elle serait apparue au XVIeme siècle à la cour d’Angleterre avant de franchir la Manche. Utilisée comme base des œufs à la neige il est également classique de la servir avec un gâteau au chocolat comme celui-ci par exemple. Comme pour de nombreux classiques « La cuisine familiale » de Pellaprat ou son homologue pâtissier rédigé par Ernest Pasquet me servent de référence comme je vous l’ai déjà expliqué ici. Il est d’ailleurs amusant de constater que la quantité de sucre varie entre les deux ouvrages. Le Pellaprat proposant, à juste titre 25 grammes de moins que le Pasquet. L’unique difficulté pour cette recette réside dans la cuisson. Il est en effet nécessaire de bien veiller à ce que la crème ne bout pas pour éviter la formation de grumeaux. Si tel était le cas vous aurez la possibilité de rattraper votre crème anglaise en la mixant dans un récipient froid à l’aide d’un mixeur plongeur ou d’un blender pour casser les grumeaux. La méthode de grand-mère qui consiste à la verser dans une bouteille puis à la secouer énergiquement comme dans un shaker est une autre solution de rattrapage. Néanmoins pour être certains de ne pas la louper l’idéal est d’utiliser une cuillère thermostat pour la cuisson. Je vous explique tout cela dans le déroulé de la recette.

Je remercie Anto pour les excellentes gousses de vanille qu’il m’a rapporté de La Réunion ! Une fois utilisée, comme rien ne se perd, je lave la gousse de vanille avant de la plonger dans ma petite bouteille de rhum arrangé. Autre option : faire sécher la gousse pour, une fois réduite en poudre, l’ajouter à du Sucre en poudre pour préparer votre sucre vanillé maison.

Ultime recommandation, à destination d’Elsa notamment : ne jetez surtout pas les blancs d’œufs. Ils se congèlent très bien, dans un petit pot ou dans un bac à glaçons, pour les utiliser ultérieurement dans une prochaine recette de meringue ou de financiers par exemple.

Les ingrédients

  • ½ litre de lait entier de préférence
  • 1 gousse de vanille
  • 4 jaunes d’œufs
  • 70 grammes de sucre en poudre

La recette

1. Fendre la gousse de vanille en deux. Gratter ses graines et mettre le tout dans une casserole avec le lait. Porter à frémissement puis éteindre le feu et laisser infuser environ ½ heure.

2. Mélanger les jaunes d’œufs et le sucre dans un saladier. Délayer peu à peu avec le lait préalablement réchauffé débarrassé de la gousse de vanille.

3. Faire chauffer l’appareil pour le faire épaissir. Si vous utilisez une spatule thermomètre poursuivre la cuisson jusqu’à 82 degrés. La coagulation des œufs se faisant à 84 degrés cela vous assure une cuisson idéale. Sinon, contrôler la cuisson afin que la crème épaississe sans former de grumeaux.

Laisser refroidir puis réfrigérer jusqu’à dégustation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *