Le savarin de ma Maman

Il est des recettes dont le goût unique vous renvoie inexorablement à l’enfance. Je ne vais pas vous faire le coup de la Madeleine de Proust mais je n’en suis pas loin. Honnêtement je me suis dit: « tu dois faire évoluer cette recette… modifier ses proportions… utiliser de la levure de boulanger et laisser lever la pâte comme une vraie pâtissière etc…« . Pression d’autant plus importante que je suis allée il y a peu déguster des babas comme je vous l’ai raconté ici. Après des recherches, croisements et autres comparatifs (j’ai même acheté un livre spécial babas et savarins!) je suis restée sur la bonne vieille recette du grimoire maternel et son goût inimitable. Voici donc une recette toute simple mais que j’adore. Les proportions indiquées permettent de réaliser un gâteau pour 8 personnes environ ou plusieurs petits savarins. Je vous indique les proportions pour un grand moule, elles seront peut-être à adapter en fonction de la taille du votre.

Les ingrédients

Pour le gâteau

– 240 g de farine
– 100 g de beurre doux
– 250 g de sucre en poudre
– 1 sachet de levure chimique
– 90 grammes de lait
– 6 œufs

Pour le sirop
– 1/4 litre d’eau
– 1/4 litre de sirop de sucre de canne
– 10 cl de rhum

La recette

1. Faire chauffer le four à 180°C. Faire fondre le beurre au four à micro-ondes et le réserver.

2. Faire blanchir le sucre et les jaunes d’œufs. Réserver les blancs pour les monter en neige.

3. Ajouter au mélange sucre-jaune le lait tiédi, le beurre fondu, la farine et la levure. Intégrer ensuite les blancs d’œufs montés en neige ferme.

4. Graisser et fariner un grand moule ou des moules individuels puis les garnir de la préparation. Pour un grand moule cuire au four 35 minutes environ. Réduire la durée pour des moules individuels. Quoi qu’il en soit la cuisson est à surveiller. Laisser refroidir un peu avant de démouler.

5. Préparer le sirop d’imbibage en faisant chauffer dans une casserole tous ses ingrédients. Le verser chaud sur le savarin jusqu’à complète absorption. Il est important que le gâteau soit bien imbibé. S’il vous reste du sirop conservez-le dans un petit récipient pour le servir avec le savarin à côté de la bouteille de rhum pour les puristes. J’ai d’ailleurs toujours en cuisine une petite bouteille de rhum dans laquelle je place les gousses de vanille dont je n’ai utilisé que les graines. C’est mon petit rhum-arrangé spécial baba ou savarin à moi !

6. Servir le savarin bien frais avec de la chantilly. Je prépare ma chantilly au siphon en ne la sucrant pas trop et en y ajoutant de la vanille séchée pour en relever le goût. Si vous souhaitez obtenir une chantilly de meilleure tenue, celle réalisée au siphon devant être dégustée rapidement, il est préférable de la monter au robot en y intégrant éventuellement du fixateur à chantilly. 

A déguster éventuellement accompagné d’une salade de fruits frais de saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *