Gâteau aux carottes et aux noix – Ottolenghi

Il en va des carrot-cake comme des cheese-cake : chacun a sa version personnelle et ses théories. Si on en juge par le préambule de la recette dans le « Cook-Book » même chez « Ottolenghi » les discussions sont vives entre les amateurs de carrot-cake denses et fruités et ceux qui défendent sa version léger et mousseux. Je ne vais pas me permettre de trancher cette épineuse question. Voici la version légère et mousseuse (faut pas exagérer non plus sur cet aspect-là) qui devrait ravir vos papilles.

 

 

Les ingrédients

Le gâteau :

– 160 grammes de farine

– 1/2 cuillère à café de levure chimique

– 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude

– 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre (original = clou de girofle en poudre)

– 1 œuf

– 1 jaune d’œuf (gardez le blanc pour après)

– 200 grammes d’huile de tournesol

– 200 grammes de sucre (j’ai utilisé du Muscovado et enlevé 70 grammes à la recette d’origine)

– 50 grammes de noix concassées

– 50 grammes de noix de coco séchée

– 135 grammes de carottes râpées

– 2 blancs d’œufs

Le glaçage

– 175 grammes de fromage type Philadelphia

– 70 grammes de beurre mou doux

– 35 grammes de sucre glace

– 25 grammes de miel

– 30 grammes de noix concassées

La recette

1. Préchauffez le four à 170°C. Tapisser le moule avec une feuille de papier sulfurisé. Je vous conseille d’utiliser un moule à charnière.

2. Tamiser et mélanger dans un saladier les ingrédients secs : farine, levure, bicarbonate et épices. Mélanger dans un bol l’œuf entier et le jaune d’œuf.

3. Battre durant 1 minute à vitesse moyenne l’huile et le sucre dans le bol d’un robot avec sa feuille ou dans un saladier à l’aide d’un fouet. Incorporer en réduisant la vitesse l’œuf battu puis les noix, la noix de coco et les carottes râpées (si vous souhaitez ajouter le zeste d’orange c’est le moment). Ajouter ensuite les ingrédients secs.

4. Monter les blancs en neige ferme avant de les incorporer avec délicatesse à l’appareil aux carottes.

5. Verser dans le moule et cuire au four environ 1 heures (50 minutes pour moi). La lame d’un couteau (version Ottolenghi : « pique à brochette » !) doit ressortir sèche.

6. Préparer le glaçage en mélangeant tous ses ingrédients (sauf les noix). Étaler le glaçage sur le gâteau préalablement refroidi et parsemer de noix. J’ai décoré le mien avec de la noix de coco séchée habillée de colorant en poudre doré.

2 commentaires sur “Gâteau aux carottes et aux noix – Ottolenghi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *