Bouillon Pigalle – Paris

Vous connaissez Pigalle mais vous vous demandez peut-être ce qu’est un « Bouillon » ?  Baptiste Adolphe Duval qui eut l’idée dans les années 1860 d’ouvrir un restaurant bon marché pour écouler les bas morceaux non vendus dans sa boucherie du quartier des Halles accompagnés de bouillons. Le concept de ces restaurants parisiens bon marché était né. La capitale en compta jusqu’à 250 jusqu’à la seconde guerre mondiale avant que la mode ne retombe. L’ultime survivant de cette formule populaire et bon marché étant l’emblématique Bouillon Chartier, situé du Faubourg Montmartre, sur lequel j’aurais sans doute l’occasion de revenir un jour.

Depuis quelques mois la foodosphère parisienne se déchaînant sur le tout nouveau « Bouillon Pigalle » je me suis sacrifiée avec plaisir pour aller y déjeuner en duo !          Ce sont frères cantaliens Pierre et Guillaume Moussié déjà propriétaires ou gérants de plusieurs restaurants parisiens qui ont pris l’affaire en main.

Nous avons eu la bonne idée d’arriver vers 12h15 évitant ainsi toute attente. Passée la porte-tambour nous voici dans une vaste salle lumineuse reprenant de façon moderne les codes de décor du « Bouillon » : tables surmontées de nappes en papier, chaises bistrot et banquettes rouges le tout modernisé par des murs clairs et de jolies suspensions design. L’accueil des jeunes serveurs en tabliers noirs est dynamique et prévenant. Nous sommes installés dans la salle située au 1er étage après avoir renoncé à la terrasse surplombant la place Pigalle en raison du froid polaire, mais elle sera sans aucun doute prise d’assaut dès le redoux!

La carte est proposée sur une grande feuille blanche et rouge aux couleurs  du lieu. Choix de mets simples répartis entre entrées, plats et desserts. Je vous laisse découvrir tout ceci en image.

Côté pile les plats

Côté face les boissons

Alors, alors, vous dites-vous ?… Le lieu tient globalement ses promesses. Les rillettes de poisson, les poireaux vinaigrette et la tête de veau sauce gribiche sont de qualité. Mauvaise pioche par contre avec le gigot cuit 7 heures qui manquait de fondant et dont les haricots n’étaient pas suffisamment cuisinés ni relevés. Côté desserts le baba au rhum surmonté de sa crème fouettée maison est bon, ainsi que le riz au lait au caramel.          Petit plus qui ne gâche rien : le pain de la maison Poujauran est délicieux ! Je serai néanmoins obligée de revenir pour tester les profiteroles maison puisque la turbine à glace était en panne ce jour-là !

Bilan : bon rapport qualité-prix pour ce tout nouveau Bouillon parisien.

Alors évidemment il faut s’armer de patience le soir pour y trouver une table et ne pas espérer y manger dans le calme. Mais sans cette ambiance bouillonnante le pari du lieu ne serait pas remporté !

Plus d’infos sur http://www.bouillonpigalle.com/

                        Bouillon Pigalle – 22 boulevard de Clichy – Paris – Métro Pigalle                                    Ouvert tous les jours de midi à minuit – Pas de réservation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *