Carte postale gourmande de Berlin

Difficile de faire le tour de Berlin même en 6 jours ! Voici donc un petit aperçu, gourmand mais pas que, de ce que vous offre la capitale allemande.

Une fois débarqués de l’avion votre première préoccupation sera de choisir une formule de transports que vous trouverez sans peine à l’aéroport. En gros, soit vous choisissez la formule donnant accès aux transports seulement (offre intéressante à 19,90 euros par jour pour les petits groupes jusqu’à 5 personnes ou bien 7 euros en individuel) soit la Welcome Card (à partir de 20 euros pour 48 heures) qui intègre des réductions sur certains musées, activités et restaurants. Il existe même une Welcome Card all inclusive mais selon mes petits calculs il faut vraiment enchaîner les visites pour la rentabiliser ! A vous de voir la formule qui vous convient le mieux en consultant ce site. L’offre de transports est large et côté musées la ville en totaliserait 180 !! Inutile donc de préciser que ceux que je vais évoquer ne sont que le fruit de ma sélection. Idem pour les restaurants.

Si vous êtes à Berlin un dimanche ne manquez pas un des nombreux marchés aux puces ou « Flohmarkt » qui jalonnent la ville. Le plus célèbre est celui qui se tient au Mauer Park dans le quartier de Prenzlauer Berg. A la belle saison le parc est connu pour ses barbecues et karaoké géants. Bon évidemment l’hiver c’est plus calme ! Une fois sur place ne manquez pas de découvrir le Mémorial du Mur. Il s’agit d’un parcours de plus d’un kilomètre qui, au fil de bornes explicatives et de photos, explique à partir de l’exemple de la Bernauer Straße les multiples impacts de la construction du mur. Le parcours se termine au sommet d’une tour d’observation au dessus d’une portion de mur. N’oubliez pas non plus de découvrir la East Side Gallery bien sûr !

Supersonico

Sans transition si vous devez manger dans le quartier poussez sans crainte les portes du restaurant « Supersonico » qui propose une cuisine italienne de qualité dans un décor moderne aux accents sixties. Plus de détails sur le site internet .

Si vous voulez poursuivre la découverte de la ville sous un aspect historique, ce qui est inévitable à Berlin, je ne vous conseille pas forcément le DDR Museum… à moins de l’aborder sous l’aspect « Ostalgie », la nostalgie de l’est si bien campée par certains personnages du film « Good bye Lenin » de Wolfgang Becker (à voir absolument avant de venir à Berlin !). Je trouve que cette présentation façon Disneyland de la RDA manque de recul, mais cela n’engage que moi !

Les férus d’histoire locale se rendront plutôt au Musée de l’histoire allemande qui nous emmène du Moyen Âge à la période contemporaine. Son architecture est de plus superbe tant dans sa partie ancienne, que dans son extension réalisée par Pei… oui, oui le même architecte de la pyramide du Louvre ! Ses collections sont tellement denses qu’il est préférable de se donner des objectifs de visite. Si vous avez un petit creux au milieu du parcours le Café du musée est un lieu agréable pour recharger les batteries. Il propose des plats, des desserts et boissons pour un rapport qualité- prix satisfaisant dans un cadre agréable.

Découverte historique in situ cette fois-ci avec deux places névralgiques : Alexanderplatz et Potsdamer platz. Profondément marquées par la guerre puis la partition de la ville celles-ci sont en mutation. Si la première a été remaniée depuis une quinzaine d’années, la seconde est ressortie de terre après les destructions de la Seconde Guerre Mondiale et 28 ans dans le No Man’s Land du Mur. Pour bien s’en rendre compte ne pas hésiter à grimper au sommet de la Tour Panoramapunkt où un parcours historique est proposé retraçant le destin de la Postdamer Platz à 100 mètres d’altitude. Prenez le temps de déguster au moins une boisson et une petite pâtisserie ou même de manger au café panoramique au sommet de cette tour de bureaux. Pour prendre de la hauteur sur Alexanderplatz c’est bien entendu au sommet de la Fernsehturm ou Tour de Télévision qu’il faut grimper sans hésiter et prendre place à une table du restaurant panoramique et tournant. La nourriture est honnête et pas excessive. Cela permet de déguster une Currywurst tout en admirant Berlin !

Côté visites en dehors de ceux de l’île aux musées, et selon le temps dont vous disposez, ne manquez pas le superbe Château de Charlottenburg et le Musée Berggruen qui se trouvent face à face. En cas de petit creux entre les deux visites la Brauhaus Lemke am Schloss est un bon lieu de chute pour manger en dégustant une des bières maison.

Brauhaus Lemke am Schloss

Au rayon culturel toujours en fonction de vos centres d’intérêts vous pouvez aussi opter pour le Musée Juif dont une partie de l’exposition permanente est malheureusement fermée. Vous pouvez néanmoins découvrir le nouveau bâtiment dessiné par l’architecte Daniel Libeskind. Si la réalisation est intéressante je trouve sa muséographie décevante au regard de ce que présentent à Paris Le musée d’art et d’histoire juifs et le Mémorial de la Shoah. Mais cela reste mon opinion personnelle.

 

La coupole du Reichstag

Si les techniques vous intéressent prévoyez au moins une demi-journée dans l’immense Deutsches Technikmuseum qui leur est consacré. Là encore prévoyez une large demi-journée ou sélectionnez les sections à visiter tant l’espace est immense. Et pour finir en beauté deux visites qui méritent d’être réservées quelques semaines avant votre départ pour vous en assurer la disponibilité : le Reichstag et l’aéroport de Tempelhof. Dans les deux cas la visite guidée, proposée en plusieurs langues, permet de découvrir des espaces non accessibles en visite libre. Pour le Reichstag la visite guidée est gratuite et réservable ici. Quant à Tempelhof vous devrez certes dépenser 16,5 euros pour deux heures de visite mais il ne faut pas hésiter ; c’est par là !

Pour terminer, place à la gourmandise tout de même avec mes trois adresses coups de cœur. Je n’ai pas franchement craqué pour les spécialités allemandes servies à Berlin qui, aussi sympathiques soient elles, n’ont pas ravies mes papilles à l’affût ! Par contre la ville offre la possibilité de déguster une cuisine très cosmopolite.

Si vous vous trouvez dans le quartier de Kreuzberg à proximité de la Hermannplatz un détour s’impose par Myxa, un petit café qui propose du petit déjeuner au dîner une cuisine goûteuse aux accents grecs à des tarifs plus que raisonnables dans une ambiance très agréable. La décoration hétéroclite vous surprendra peut être mais n’hésitez pas à vous attabler et à passer commande au comptoir : vos papilles et vos pupilles vous en seront gré ! Nous avons même regretté d’avoir découvert ce lieu un peu tardivement alors que nous déjeunons à deux pas de là !

Côté douceurs deux adresses à retenir. La maison Rausch tout d’abord qui propose sur deux étages qui surplombent le Gendarmenmarket ses créations chocolatées et au 3eme un salon où il est possible de déguster une boisson et une pâtisserie pour environ 10 euros par personne. Je n’ai jamais dégusté un chocolat chaud aussi goûteux que l’Ecuador 70%, quant aux pâtisseries elles sont de qualité et peu sucrées.

Au rayon sucré toujours le Café Buchwald est une institution berlinoise depuis 160 ans ! Le décor est kitch à souhait et l’endroit vaut le détour si vous êtes en balade du côté de la Haupbanhof. Non seulement les pâtisseries sont excellentes mais en plus peu chères puisque assorties d’une boisson vous devrez débourser environ 8 euros par personne. La maison propose aussi des petits déjeuners. Bilan des dégustations nous avons dégusté à Berlin des pâtisseries de bien meilleure qualité que celles espérées dans les fameux Cafés Viennois dont je vous ai parlé dans la Carte Postale Gourmande consacrée à la capitale autrichienne l’an dernier clic.

Café Buchwald

Je ne peux terminer sans vous présenter le Huttenpalast ! A la recherche d’un hébergement original j’ai jeté mon dévolu sur ce lieu qui propose dans deux halls, chauffés en hiver, des caravanes et des cabanes vintage. Il s’agit tout simplement d’un camping installé dans une ancienne fabrique d’aspirateurs à deux pas de Hermanplatz. Le couchage est confortable et les sanitaires collectifs mais non mixtes sont très propres. Draps et serviettes sont fournis. Croissants, pommes, thé et café sont offerts pour bien démarrer le matin. Possibilité de petit déjeuner dans l’espace du café qui sert aussi de réception. Tous les détails  sur les prix et disponibilités sont disponibles sur le site internet du Huttenpalast. Il faut compter autour de 80 euros pour deux par nuit. Possibilité de pique niquer sur place, à l’intérieur l’hiver et dans le jardin l’été.

Ainsi s’achève ma Carte Postale Gourmande Berlinoise , n’hésitez pas à partager en commentaires vos bons plans à Berlin. A bientôt pour de nouvelles escapades gourmandes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *