Moelleux au chocolat – Ottolenghi & Tamimi

Que ceux qui n’aiment pas le chocolat et sont lassés des recettes de Yottam Ottolenghi  et Sami Tamimi passent leur chemin ! Pour mon anniversaire j’ai reçu le « Cook book » qui regroupe les grandes recettes des restaurants londoniens du duo, donc vous n’avez pas fini de saliver devant leurs recettes en parcourant « Papilles à l’affût »!  Vous avez néanmoins de la chance car en raison d’une restriction drastique je n’ai pas le droit d’emporter leurs livres dans mes valises en vacances… je vais donc devoir tenter un sevrage et vous aussi par la même occasion.MAIS ! Si vous avez un peu farfouillé sur le site internet d’Ottolenghi ici vous avez d’ores et déjà constaté que plusieurs recettes y sont disponibles, idem sur celui du Guardian ici. Ouf ouf ouf !! En plus ça permet d’avoir bonne conscience en faisant semblant de travailler son anglais tout en faisant à manger!

Pour tout vous dire je ne voulais pas ENCORE publier une recette de gâteau au chocolat… trop c’est trop ! Après celui de Sylvie, de Nathalie, les dômes et j’en passe, ça tourne à la fixette ! Sans vouloir faire de la délation je dois tout de même vous dire que si vous lisez aujourd’hui cette recette c’est sous la pression intense subie de la part de mon amie et néanmoins blogueuse Elsa (qui sait pourtant bien qu’il ne faut pas lasser son lectorat…)*. Après avoir dégusté cette petite bombe chocolatée lors d’un repas entre collègues celle-ci m’a mis la pression pour que je publie au plus vite la recette. Voilà qui est donc fait !

Seul élément à prendre en compte pour sa réalisation : la cuisson se réalise en deux fois pour que le gâteau titille vos papilles avec deux consistances différentes. J’ai pris la liberté d’enlever 1/3 du sucre proposé dans la recette d’origine et cela m’a semblé parfait ainsi. Cette recette est idéale pour les personnes qui mangent sans gluten puisqu’elle ne contient pas de farine. Elle supporte également très bien le remplacement du beurre par son équivalent végétal (beurre de coco ou margarine par exemple) pour les sans lactose.

A vos marques, prêts… voici la recette de gâteau au chocolat qui vous manquait !!

Les ingrédients

– 240 grammes de beurre doux
– 265 grammes de chocolat à 52%
– 95 grammes de chocolat à 70%
– 200 grammes de sucre muscovado (290 g initialement)
– 4 cuillères à soupe d’eau
– 5 œufs
– 1 pincée de sel
– cacao amer en poudre

La recette
1. Faire préchauffer le four à 170 degrés en chaleur tournante.

2. Réaliser un sirop en portant à ébullition dans une casserole le sucre et l’eau.

3. Disposer les morceaux de beurre et de chocolats dans un saladier. Verser le sirop brûlant dessus et remuer pour faire fondre l’ensemble. J’ai du remettre un petit coup de micro-onde pour faire fondre parfaitement l’ensemble. 

 

4. Séparer les œufs. Ajouter les jaunes un à un à la préparation précédente. Monter les blancs en neige puis les incorporer délicatement à l’appareil chocolaté en trois fois.

5. Tapisser un moule à charnière de papier sulfurisé. Le gâteau est quasi indémoulable sans ces deux précautions. Y verser les 2/3 de l’appareil dans le moule, soit environ 800 grammes, et réserver le reste dans le saladier au frais.

6. Faire cuire une première fois durant 40 minutes à l’issue desquelles « une pique à brochette » doit ressortir propre (manie des auteurs, mais la lame d’un couteau fera l’affaire!… quoi que vous verrez que j’ai fait un beau trou sur les photos suivantes) . Laisser totalement refroidir le gâteau avant d’y verser le reste de la pâte qui attendrait patiemment au réfrigérateur. Lisser au mieux et glisser au four pour 25 minutes toujours à 170 degrés.

7. Après la 2ème cuisson laisser à nouveau refroidir le gâteau avant de le recouvrir de cacao en poudre.

Je trouve que le gâteau se suffit à lui-même mais libre à vous de l’accompagner d’une boule de glace ou d’une crème anglais… par contre faites des petites parts car il est bien corsé en chocolat !! La recette indique par ailleurs une conservation possible à température ambiante durant 4 jours… s’il en reste bien sûr! 

 

* Comme je ne suis pas rancunière je vous invite vivement à la visiter le blog d’Elsa : http://www.les-carnets-d-une-runneuse.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *