Galette des rois d’après Cyril Lignac  

Après la saison des bûches vient celle des galettes et autres gâteaux des rois!

Et aujourd’hui c’est l’Épiphanie. Cette tradition remonte à l’Antiquité puisque les Romains lors des Saturnales, fêtes dédiées au dieu Saturne, durant lesquelles les catégories sociales étaient provisoirement inversées avaient pour coutume de « tirer les rois ». La tradition de cacher une fève dans un gâteau fut renforcée au Moyen-Age en lien avec la religion chrétienne cette fois-ci et à partir du XIVème siècle la galette s’est imposée.  J’arrête là le petit cours d’histoire pour vous proposer la recette d’une valeur sûre que j’utilise depuis quelques temps maintenant. Selon le site internet du Nouvel Obs il s’agit de la « cuvée 2013 » de Cyril Lignac. Aucune difficulté majeure mais il faut prévoir un peu de temps de refroidissement à différentes étapes . Si vous réalisez votre pâte feuilletée il faudra bien sûr anticiper un peu plus !

Les ingrédients

Pour la crème pâtissière :
– 2 œufs
– 50 g de sucre en poudre
– 30 g de farine
– 25 cl de lait
– 1 gousse de vanille

Pour la crème d’amandes :
– 3 jaunes d’œufs
– 125 g d’amandes en poudre
– 100 g de sucre en poudre
– 125 g de beurre doux mou (sorti du réfrigérateur une heure à l’avance…)

Pour la frangipane :
– le mélange de la crème pâtissière + crème d’amandes + 1 bouchon de rhum

– 2 rouleaux de pâte feuilletée (ou de la pâte feuilletée maison express ou pas)
– 2 jaunes d’œufs
– 1 fève et 1 couronne

Glaçage optionnel  (mais c’est plus joli quand même !)

– 12,5 cl  d’eau
– 15 g de sucre semoule
– 15 g de glucose (ou 15 g de plus de sucre)

La recette
La crème pâtissière
1. Dans un saladier faire blanchir les œufs avec le sucre avant d’ajouter la farine.

2. Faire bouillir les graines de la gousse de vanille avec le lait dans une casserole (j’utilise de la vanille séchée achetée chez G Detou un jour où ils étaient en rupture de stock de gousses de vanille et j’en suis très satisfaite). Verser le lait sur le mélange œufs – sucre puis remettre dans la casserole sur feu doux en fouettant en continu pendant 3 minutes pour faire épaissir.


3. Faire refroidir la crème pâtissière durant une heure en ayant pris le soin de la filmer au contact pour éviter qu’une vilaine croûte ne se forme à sa surface.

La crème d’amandes
4. Dans un saladier travailler le beurre mou et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis y ajouter les œufs un à un et finir par la poudre d’amandes.

5. Mélanger la crème pâtissière refroidie à la crème d’amandes en ajoutant le bouchon de rhum. Verser la crème dans une poche à douille.

 Le montage
6. Étaler au pinceau de l’eau sur 2 cm environ sur le bord de la 1ère pâte feuilleté. Puis y déposer la crème aux amandes en partant du centre pour faire une spirale en s’arrêtant à la limite de l’eau.

7. Penser à mettre la fève. Ça je le précise pour moi car on mange souvent des galettes sans fève à la maison… En cas d’oubli il est toujours possible de l’ajouter par le fond de la galette.

8. Déposer la seconde pâte feuilletée sur la première puis la décorer à l’aide de la pointe d’un couteau (faire quelques incisions discrètes dans la pâte pour éviter qu’elle de gonfle de trop à la cuisson). Dorer le dessus de la galette au jaune d’œuf.

9. Réserver la galette au réfrigérateur pendant une heure. Puis dorer à nouveau au jaune d’œuf avant d’enfourner.

10 Préchauffer le four à 200°C. Enfourner la galette durant 10 minutes à 200°C avant de baisser la température à 180°C et de poursuivre la cuisson pendant 30 minutes environ. Il faut surveiller la cuisson de votre galette et la recouvrir éventuellement en fin de cuisson de papier aluminium pour qu’elle ne dore pas trop. 

11. Si vous avez pris l’option « glaçage» vous devez après la cuisson déposer sur votre galette le sirop chaud réalisé avec les ingrédients indiqués puis la remettre au four pour 5 mn.

Si vous souhaitez réaliser une galette sans lactose vous pouvez utiliser de la pâte feuilletée sans lactose et sans gluten (disponible chez Picard ou dans les magasins bio). Il suffit ensuite de remplacer le beurre par de la margarine et le lait de vache par du lait de soja. 

11 commentaires sur “Galette des rois d’après Cyril Lignac  

  1. Je vous confirme que vous pouvez essayer la recette sans problème, c’est très bon même sans produit laitier. Par contre nous avons été tous un peu surpris par la forme, certains autres aussi quand on voit les commentaires de certains matheux.
    Mais l’avantage sur une galette rectangulaire est que la probabilité de tomber sur la fève au moment du découpage est plus faible qu’avec une galette ronde. Sur la galette ronde les probabilités changent en fonction de sa position par rapport au centre. Nous n’avons plus ce problème avec la rectangulaire. Donc Bravo, et Merci Nathalie pour cette initiative de galette aux formes géométriques revisitées.
    J’attends la recette de la crêpe carrée…..et le calcul de probabilités par les matheux…

  2. 1 question qui n’a rien à voir avec la galette je voudrais faire un marbré mais je n’ai plus de levure avez vous une recette sans levure .MERCI

    • Sans levure ça risque d’être raplapla, mais je vous conseille de partir sur la recette de base du quatre quarts et de monter les blancs en neige. Il suffit ensuite de diviser la pâte en deux et d’ajouter 100 g de chocolat fondu dans une des moitiés puis d’alterner les couches dans le moule. Bon marbré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *