Truffade auvergnate

Suite de notre semaine auvergnate avec la traditionnelle truffade. Les discussions sont vives dans la famille entre les amateurs d’aligot et ceux, dont je fais partie, qui préfèrent la truffade. La différence entre ces deux plats ? Je dirais que la truffade est à l’Auvergne ce que la tartiflette est à la Savoie : des pommes de terre et du fromage fondu. Quant à l’aligot, il s’agit d’une sorte de purée de pommes de terre à la tome fraîche. Honneur donc à la truffade puisque c’est moi qui décide !! Même si j’enfreins ainsi les règles de base, pour gagner du temps et limiter l’apport en matière grasse, je précuis les pommes de terre en les ébouillantant… ne le répétez pas à ma famille cantalienne sinon je risque d’en être bannie ! Quant à l’ajout d’ail je dirais qu’il dépend de vos goûts: il a l’intérêt de relever un peu la saveur du plat mais n’y est pas toujours présent. Pour ce qui concerne la tome fraîche si vous n’en trouvez pas vous pourrez la remplacer par du cantal jeune. Néanmoins si votre fromager est sérieux il devrait pouvoir vous en fournir. En ce qui nous concerne nous en rapportons d’Auvergne et elle se conserve parfaitement au congélateur. Les proportions indiquées vous permettront de nourrir six bons mangeurs. S’ils ont encore faim après la truffade je vous rappelle que la recette de la tarte à la tome vous attend ici !

Les ingrédients

– 1 kilo de pommes de terre de bonne tenue (sinon ça va finir en purée !)

– 500 grammes de tome fraîche

– 2 gousses d’ail (facultatif)

– sel et poivre

– matière grasse au choix : beurre, huile, saindoux ou graisse de canard

La recette

1. Éplucher les pommes de terre et les couper en lamelles un peu épaisses. Les faire cuire dans la matière grasse choisie dans une poêle durant une vingtaine de minutes. Mon adaptation: ébouillanter les pommes de terre durant une petite dizaine de minutes avant de les faire revenir dans la poêle. 

2. Lorsque les pommes de terre sont joliment dorées y ajouter les gousses d’ail émincées puis la tome qui va fondre et les envelopper… Personnellement j’aime quand ça croûte ! Je vous laisse donc ajuster la cuisson à votre goût.

Servir bien chaud avec une salade verte et de belles tranches de jambon d’Auvergne.

Je vous donnerais bien l’adresse de nos fournisseurs officiels de jambon et saucissons faits maison mais ils risquent d’être débordés ! Merci à eux de penser à nous chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *